Extended-Interval Aminoglycoside Therapy for Adult Patients with Febrile Neutropenia: A Systematic Review

Sarah N. Stabler, Mary H. H. Ensom

Abstract


ABSTRACT

Background: Although the efficacy and toxicity of extended-interval (once-daily) aminoglycoside regimens is well established for immunocompetent patients, there is clinical concern about using this regimen for patients with neutropenia.

Objective:To summarize and evaluate the literature reporting the clinical efficacy and safety of extended-interval aminoglycosides therapy in adults with febrile neutropenia.

Methods: A literature search was conducted within PubMed, Embase, and the Cochrane Database of Systematic Reviews to identify studies
assessing the use of extended-interval aminoglycosides for treating febrile neutropenia in adults. Articles were categorized by quality of evidence, according to the rating scale of the US Preventive Services Task Force.

Results: Ten articles were identified: 5 with level I evidence, 1 with level II-2 evidence, and 4 with level III evidence. Review of the 5 studies with level I evidence (all open-label randomized controlled trials), which compared extended-interval dosing with multiple-daily dosing strategies, revealed no evidence to suggest superiority of one regimen over the other in terms of clinical outcomes. In the study with level II-2 evidence (a prospective comparative trial), the response rate was better in the extendedinterval group than in the standard-therapy group. Two of the studies with level III evidence (both prospective noncomparative trials) also had acceptable response rates to extended-interval aminoglycoside therapy, with minimal associated nephrotoxicity. In this review, no major differences in rates of nephrotoxicity or ototoxicity were seen between the 2 dosing regimens.

Conclusions:
The use of extended-interval dosing for aminoglycosides, in combination with other recommended antibiotic therapy, is an effective and safe management strategy for immunocompromised patients with febrile neutropenia. In this population, the clinical efficacy
and safety of extended-interval dosing does not appear to differ from those of standard dosing. Whether routine or selective pharmacokinetic monitoring in this patient subpopulation leads to improvements in outcomes is yet to be determined.

RÉSUMÉ


Contexte : Malgré que l'efficacité et la toxicité des aminosides administrés à intervalle posologique prolongé (une fois par jour) soient bien documentées chez les patients immunocompétents, certains ont des inquiétudes sur le plan clinique quant à l'utilisation de ce schéma thérapeutique chez les patients souffrant de neutropénie.

Objectif : Résumer et évaluer la littérature faisant état de l'efficacité et de l'innocuité cliniques des aminosides administrés à intervalle posologique prolongé chez des adultes souffrant de neutropénie fébrile.

Méthodes : Une recherche bibliographique a été effectuée dans les bases de données PubMed, Embase et Cochrane Database of Systematic Reviews pour recenser les études évaluant le recours à l'administration d'aminosides à intervalle posologique prolongé dans le traitement d'adultes souffrant de neutropénie fébrile. Les articles recensés ont été classés selon la qualité des données, d'après l'échelle de notation du US Preventive Services Task Force.

Résultats : Dix articles ont été recensés : 5 avec des données probantes de niveau I, 1 avec des données probantes de niveau II-2, et 4 avec des données probantes de niveau III. L'analyse des cinq études présentant des données probantes de niveau I (toutes ouvertes et comparatives avec répartition aléatoire), qui ont comparé des stratégies d'administration uniquotidienne à des stratégies d'administration multiquotidienne, n'a révélé aucune donnée suggérant la supériorité d'un schéma posologique sur l'autre en termes de résultats cliniques. Dans l'étude comportant des données probantes de niveau II-2 (prospective et comparative), le taux de réponse était supérieur dans le groupe intervalle posologique prolongé, comparativement au groupe intervalle posologique standard. Deux des études comportant des données probantes de niveau III (toutes deux prospectives, mais non comparatives) ont révélé également des taux de réponse acceptables à l'administration d'aminosides à intervalle posologique prolongé, avec une néphrotosicité associée minimale. Dans cette analyse, aucune différence majeure dans les taux de néphrotoxicité ou d'ototoxicité n'a été observée entre les deux schémas posologiques.

Conclusions : L'administration d'aminosides à intervalle posologique prolongé en association avec d'autres antibiotiques recommandés constitue une stratégie thérapeutique sûre et efficace chez les patients
immunodéprimés souffrant de neutropénie fébrile. Dans cette population, l'efficacité et l'innocuité cliniques des aminosides administrés à intervalle posologique prolongé ne semblent pas être différentes de celles des aminosides administrés à intervalle posologique standard. On ignore toujours si la surveillance pharmacocinétique systématique ou ponctuelle chez cette sous-population de patients entraîne de meilleurs résultats.

Keywords


aminoglycosides; extended-interval dosing; febrile neutropenia; aminosides; intervalle posologique prolongé; neutropénie fébrile

Full Text:

PDF HTML


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v64i3.1020

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists