A Canadian Survey of Pharmacist Participation during Cardiopulmonary Resuscitation

Jennifer Bolt, William Semchuk, Peter Loewen, Ali Bell, Caitlin Strugari

Abstract


ABSTRACT

Background: The participation of pharmacists on cardiopulmonary resuscitation (CPR) teams has been  associated with improvements in patient outcomes secondary to lower rates of adverse drug events and higher rates of compliance with guidelines for advanced cardiac life support (ACLS). The degree to which Canadian pharmacists participate on CPR teams and the services they provide have not previously been assessed.

Objectives: To measure the frequency of pharmacists’ involvement on CPR teams in Canadian health care delivery organizations, to characterize the services provided by these pharmacists, to identify positive predictors of participation, and, for health care delivery organizations without pharmacists on CPR teams, to determine the reasons for the lack of involvement.

Methods: An electronic survey was distributed to key informants in Canadian health care delivery organizations. The survey consisted of questions about characteristics of the health care delivery organizations, pharmacists’ participation and role on the CPR team, training, and barriers to implementation. The primary outcome was the percentage of health care delivery organizations with pharmacists participating on CPR teams in at least one centre within the organization. The secondary outcomes were pharmacists’ activities, training, and reasons for not participating on CPR teams.

Results: Forty-three of 99 key informants responded to the survey. Twenty-nine respondents (67%)  indicated that their organization had a CPR team, and 10 (23%) indicated participation by  pharmacists on a CPR team. Roles reported to be performed by pharmacists during CPR events were provision of drug information, preparation and administration of medications, record- keeping, and chest compressions. Training for these pharmacists was variable: ACLS training for 4 (40%) of the 10 organizations with pharmacist participation, in-house training for 3 (30%), and no training for 2 (20%); one respondent (10%) did not report the level of training. Reasons for not having pharmacists on CPR teams included inconsistent coverage, lack of training, and staff shortages.

Conclusions:  This study characterized current pharmacist participation on CPR teams in Canadian health care  delivery organizations. As evidence arises showing the impact of this practice on patient  outcomes, pharmacist participation on CPR teams may become more common.

RÉSUMÉ

Contexte : L’intégration des pharmaciens aux équipes de réanimation cardio-respiratoire (RCR) a été associée à une amélioration des résultats thérapeutiques, qui est due à des taux plus faibles  d’événements indési - rables liés aux médicaments et à un meilleur degré de conformité aux lignes directrices portant sur la technique spécialisée de réanimation cardiorespiratoire. Or,  aucune étude n’a encore analysé la mesure dans laquelle les pharmaciens canadiens participent  aux équipes de RCR et l’éventail des services qu’ils fournissent en leur sein.

Objectifs : Évaluer dans quelle mesure les pharmaciens participent aux équipes de RCR des  organismes canadiens de prestation de soins de santé, décrire les services fournis par ces pharmaciens, identifier les facteurs prédictifs de participation et, dans les organismes de prestation de soins de santé où aucun pharmacien ne fait partie des équipes de RCR, déterminer les raisons expliquant cette absence.

Méthodes : Un sondage électronique a été donné aux informateurs clés des organismes canadiens de prestation de soins de santé. Le sondage contenait des questions portant sur les caractéristiques des organimes de prestation de soins de santé, la présence des pharmaciens au sein de l’équipe de RCR et le rôle qu’ils y jouent, leur formation en RCR et les obstacles  s’opposant à leur participation. Le principal paramètre d’évaluation était le pourcentage d’organismes de prestation de soins de santé où des pharmaciens faisaient partie d’équipes de RCR dans au moins l’un des centres de l’organisme. Les paramètres d’évaluation secondaires comprenaient les activités et la formation des pharmaciens ainsi que les raisons expliquant leur absence des équipes de RCR.

Résultats : En tout, 43 des 99 informateurs clés ont répondu au sondage. Vingt-neuf répondants (67 %) ont indiqué que leur organisme avait une équipe de RCR et 10 (23 %) ont souligné la participation de pharmaciens dans l’équipe. Selon les réponses, les pharmaciens jouaient différents rôles pendant les épisodes de RCR, notamment : fournir des renseignements sur des médicaments, préparer et administrer des médicaments, effectuer la tenue de dossiers et réaliser des compressions thoraciques. La formation de ces pharmaciens était inégale : 4 (40 %) des 10  organismes où des pharmaciens participaient offraient une formation en technique spécialisée de réanimation cardio-respiratoire, 3 (30 %) offraient une formation interne et 2 (20 %) n’offraient aucune formation; un répondant (10 %) n’a pas précisé le niveau de formation. L’inégalité du  service, le manque de formation et les pénuries de personnel faisaient partie des raisons expliquant l’absence des pharmaciens des équipes de RCR.

Conclusions : La présente étude a dressé le portrait actuel de la participation des pharmaciens dans les équipes de RCR des organismes canadiens de prestation de soins de santé. Au fur et à mesure qu’apparaîtront des données illustrant l’effet de cette pratique sur les résultats thérapeutiques, il est possible que la participation de pharmaciens dans les équipes de RCR devienne de plus en plus fréquente.


Keywords


pharmacist; cardiopulmonary resuscitation; clinical pharmacy services; pharmacien; réanimation cardio-respiratoire; services de pharmacie clinique

Full Text:

PDF HTML


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v68i4.1468

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2018 Canadian Society of Hospital Pharmacists