A Qualitative Analysis of Implementation of Antimicrobial Stewardship at 3 Academic Hospitals: Understanding the Key Influences on Success

Lianne Jeffs, Nisha Thampi, Maria Maione, Marilyn Steinberg, Andrew M Morris, Chaim M Bell

Abstract


ABSTRACT

Background: Inappropriate use of antimicrobials is linked to the development and spread of drug-resistant pathogens and is associated with increased morbidity, mortality, lengths of hospital stay, and health care costs. “Antimicrobial stewardship” is the umbrella term for an evidence based knowledge translation strategy involving comprehensive quality improvement activities to optimize the use of antimicrobials, improve patient outcomes, reduce the development of antimicrobial resistance and hospital-acquired infections such as Clostridium difficile, and decrease health care costs.

Objective: To assess the perceptions and experiences of antimicrobial stewardship program leaders in terms of clinicians’ attitudes toward and behaviours related to antimicrobial prescribing.

Methods: In this qualitative study, semistructured interviews were conducted with 6 antimicrobial stewards (2 physicians and 4 pharmacists) at 3 academic hospitals between June and August 2013.

Results: The following 3 key themes emerged from the interviews: getting the right people on board, building collegial relationships, and rapidly establishing a track record. The study results elucidated the role and mechanisms that the program leader and other antimicrobial stewards used to influence other clinicians to engage in effective utilization of antimicrobials. The results also highlighted the methods employed by members of the antimicrobial stewardship team to tailor their strategies to the local context and to stakeholders of participating units; to gain credibility by demonstrating the impact of the antimicrobial stewardship program on clinical outcomes and cost; and to engage senior leaders to endorse and invest in the antimicrobial stewardship program, thereby adding to the antimicrobial stewards’ credibility and their ability to influence the uptake of effective antimicrobial use.

Conclusions: Collectively, these results offer insight into processes and mechanisms of influence employed by antimicrobial stewards to enhance antimicrobial use among clinicians, which can in turn inform future implementation of antimicrobial stewardship and strategies for organizational change in hospitals.

RÉSUMÉ

Contexte : L’utilisation inappropriée d’antimicrobiens est liée au développement et à la propagation de pathogènes résistants aux médicaments, en plus d’être associée à une augmentation de la morbidité, de la mortalité, de la durée du séjour à l’hôpital et des coûts des soins de santé. « Gérance des antimicrobiens » est le terme générique désignant une stratégie d’application des connaissances fondée sur des données probantes qui comporte des activités exhaustives d’amélioration de la qualité pour : optimiser l’utilisation des antimicrobiens, améliorer les résultats thérapeutiques, freiner l’émergence de la résistance aux antimicrobiens, diminuer les infections nosocomiales (notamment par Clostridium difficile) et réduire les coûts des soins de santé.

Objectif : Évaluer les perceptions et l’expérience des chefs des programmes de gérance des antimicrobiens par rapport à l’attitude et aux habitudes des cliniciens quant à la prescription d’antimicrobiens.

Méthodes : Dans la présente étude qualitative, des entrevues semistructurées ont été réalisées auprès de 6 responsables de la gérance des antimicrobiens (2 médecins et 4 pharmaciens) dans 3 centres hospitaliers universitaires entre juin et août 2013.

Résultats : Les entrevues ont permis de dégager trois thèmes clés : obtenir le concours des bonnes personnes, établir des relations collégiales et démontrer un bilan convaincant le plus rapidement possible. Les résultats de l’étude ont permis d’expliquer le rôle joué par les chefs de programme et autres responsables de la gérance des antimicrobiens ainsi que les mécanismes qu’ils ont utilisés pour influencer les autres cliniciens à entreprendre une utilisation réellement efficace des antimicrobiens. Les résultats ont aussi mis en évidence les méthodes employées par des membres de l’équipe de gérance des antimicrobiens pour adapter leurs stratégies en fonction du contexte local et des parties prenantes des services participants; pour obtenir davantage de crédibilité en démontrant les effets du programme sur les résultats cliniques et les coûts; et pour amener les hauts dirigeants à soutenir le programme et à y investir, ce qui augmente la crédibilité des responsables de la gérance des antimicrobiens et accroît leur capacité à influencer l’adoption d’une utilisation réellement efficace des antimicrobiens.

Conclusions : Ensemble, ces résultats aident à mieux comprendre les méthodes et mécanismes d’influence employés par les responsables de la gérance des antimicrobiens pour faire en sorte que les cliniciens fassent un meilleur usage des antimicrobiens, ce qui permettra ensuite de guider la mise en oeuvre d’une future gérance des antimicrobiens et de strategies relatives au changement organisationnel dans les hôpitaux.


Keywords


antimicrobial stewardship implementation; mechanisms of influence; processes; qualitative research; mise en oeuvre de programmes de gérance des antimicrobiens; mécanismes d’influence; méthodes; recherche qualitative

Full Text:

PDF HTML


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v68i5.1486

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists