Home Care Pharmacy Practice in Canada: A Cross-Sectional Survey of Services Provided, Remuneration, Barriers, and Facilitators

Sherilyn Houle, Linda MacKeigan

Abstract


ABSTRACT

Background: As the population ages, and individuals desire to remain in their homes as long as possible, the need for in-home care is expected to increase. However, pharmacists have rarely been included in studies of in-home care, and little is known about the prevalence or effectiveness of pharmacists’ home-based services in Canada.

Objective: To identify pharmacy practices in Canada that regularly provide in-home patient care and to identify specific services provided, remuneration obtained, and barriers and facilitators influencing the provision of home-based care.

Methods: A link to a web-based survey was posted in e-newsletters of provincial, territorial, and national pharmacy associations in Canada. In addition, pharmacists known to the researchers as providing in-home clinical services were contacted directly. The survey was open from October to December 2015. Practices or organizations that performed at least one home visit per week for clinical purposes, with documentation of the services provided, were eligible to participate. One response per practice or organization was allowed.

Results: Seventeen practices meeting the inclusion criteria were identified, representing community, hospital, and clinic settings. Home visits were most commonly performed for individuals with complex medication regimens or nonadherence to medication therapy. The most common services were conducting medication reconciliation and reviews and counselling patients about medication adherence. No practices or organizations billed patients for these services, yet lack of remuneration was an important barrier identified by many respondents. Although 12 (71%) of the respondents collected data for evaluative purposes, collection of clinical or health system outcome data was rare.

Conclusions: Few Canadian pharmacy practices that provide in-home patient care at least once a week could be identified. Data collection suitable to establish an evidence base for this service was infrequently performed by practices and organizations providing home-based care. Such evidence is needed to justify the expansion of this service nationally, including consistent and adequate remuneration from governments or other payers.

RÉSUMÉ

Contexte : Au fur et à mesure que la population vieillit et que les gens désirent rester le plus longtemps possible à leur domicile, on s’attend à une croissance des besoins de soins à domicile. Or, les pharmaciens ont rarement été inclus dans les études de soins à domicile et l’on connaît peu de choses sur la prévalence et l’efficacité des services de soins à domiciles prodigués par des pharmaciens au Canada.

Objectifs : Recenser les pharmacies au Canada qui prodiguent régulièrement des soins à domicile et déterminer précisément quels sont les services fournis, la rémunération obtenue et les éléments qui font obstacle ou facilitent la prestation de soins à domicile.

Méthodes : Un lien menant à un sondage en ligne a été inclus dans les infolettres d’associations provinciales, territoriales et nationales de pharmacie au Canada. De plus, les chercheurs ont communiqué directement avec les pharmaciens dont ils savaient qu’ils offraient des services cliniques à domicile. Le sondage était accessible d’octobre à décembre 2015. Les pharmacies ou les organismes qui faisaient au moins une visite à domicile par semaine à des fins cliniques et qui consignaient les services fournis étaient admissibles à l’étude. Une réponse par pharmacie ou par organisme était permise.

Résultats : Dix-sept pharmacies répondant aux critères d’inclusion ont été recensées. Elles provenaient de milieux communautaire, hospitalier et clinique. Les visites à domicile étaient le plus souvent faites auprès de personnes ayant une pharmacothérapie complexe ou n’observant pas le traitement médicamenteux. Les services les plus fréquents étaient : établir des bilans comparatifs des médicaments, procéder à des évaluations de la pharmacothérapie et offrir de l’information aux patients sur l’observance pharmacothérapeutique. Aucune pharmacie ou aucun organisme n’a facturé ces services aux patients; or, l’absence de rémunération représentait un des principaux obstacles selon bon nombre de répondants. Bien que 12 (71 %) des répondants aient recueilli des données à des fins d’évaluation, on effectuait rarement la cueillette de données sur les résultats cliniques ou du système de santé.

Conclusions : On a pu recenser que peu de pharmacies canadiennes qui offrent des soins à domicile aux patients au moins une fois par semaine. On a noté qu’on réalisait trop peu fréquemment la collecte de données permettant de fournir un fondement à ce service. De telles données probantes sont nécessaires pour justifier le fait d’étendre ce service à l’ensemble du pays et de dégager une rémunération uniforme et adéquate provenant des gouvernements ou d’autres payeurs.


Keywords


home care services; pharmacists; pharmacy services; soins à domicile; pharmaciens; services de pharmacie

Full Text:

PDF HTML


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v70i4.1680

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists