The Cost of Unfractionated and Low-Molecular Weight Heparin Therapy in the Management of Unstable Coronary Syndromes

Fran L. Paradiso-Hardy, Paul Oh

Abstract


ABSTRACT

Objectives: To determine the direct costs involved in the administration of intravenous (IV) unfractionated heparin (UFH) compared with the projected costs of subcutaneous (SC) low molecular weight heparin (LMWH), dalteparin, in the management of acute coronary syndromes (unstable angina or acute myocardial infarction) from a hospital perspective.

Methods: A 9-week prospective time-motion study was conducted in a 9-bed coronary care unit (CCU) of a Canadian university-affiliated hospital. Direct costs (expressed in 1998 Canadian dollars) including all drug, labour, supply and equipment costs associated with the preparation, administration, and monitoring of IV UFH were calculated. Throughout the duration of therapy, the number and types of heparin-related activities and the time spent completing these activities were self-recorded by 25 CCU nurses for 116 consecutive patients with acute coronary syndromes requiring IV UFH. The final labour cost was determined by multiplying the mean hourly nursing wage by the mean times recorded during the time-motion study. The projected costs from use of SC dalteparin for this indication were also estimated.

Results: IV UFH was associated with a drug cost of $4.19 per day plus nursing time ($7.28 ± 0.32), supplies ($4.13) and laboratory monitoring ($10.09 ± 0.49) for a total daily cost of $25.68 ± 0.81. The projected cost of dalteparin SC was quite similar at $28.82 ± 0.47 per day consisting mainly of drug acquisition ($26.56 ± 0.47) with a small component for administration ($2.26).

Conclusions: The administration of IV UFH for the management of acute coronary syndromes involves a number of activities and consumption of resources beyond the price of drugs alone, and overall the daily costs are similar to using a SC LMWH regimen. The decision to use a LMWH for acute coronarv syndromes therefore should be based on the further consideration of clinical outcomes rather than focusing on drug acquisition cost.

 

RÉSUMÉ

Objectifs : Déterminer les coût directs engages dans l’administration intraveineuse (I.V.) d’héparine non fractionnée (HNF) comparativement à ceux projetés dans l’administration sous-cutanée (S.-C.) d’héparine de faible poids moléculaire (HFPM), la daltéparine, dans le traitement des syndromes coronariens instables (angine instable ou infarctus du myocarde aigu) d’un point de vue hospitalier.

Méthode : Une étude prospective temps-mouvements de neuf semaines a été menée dans une unité de soins coronariens (USC) de neuf lits d’un centre hospitalier canadien affilié à une université. Les coûts directs (exprimés en dollars canadiens de 1998) comprenant ceux de tous les médicaments, de la main d’oeuvre, des fournitures et des équipements associés à la préparation, à l’administration, et au suivi de l’administration IV HNF ont été calculés. Pendant toute la durée du traitement, le nombre et les types d’activités liées à l’administration d’héparine et le temps passé à accomplir ces activités ont été inscrits par 25 infirmières de l’USC pour 116 patients consécutifs présentant des syndromes coronariens instables nécessitant l’administration IV HNF. Le coût final de la main d’ouevre a été détermine en multipliant le salaire horaire moyen d’une infirmière par les temps moyens d’une infirmière par les temps moyens inscrits au cours de cette étude temps-mouvements. Les coûts projetés de l’utilisation de la daltéparine sous-cutanée dans ces cas ont aussi été évalués.

Résultats : L’administration IV HNF a été associée à un coût de 4,19 $ par jour pour le médicament, plus la main d’oeuvre du personnel infirmier (7,28 ± 0,32 $), les fournitures (4,13 $) et le suivi du laboratoire (10,09 ± 0,49 $), pour un total quatidien de 25,68 ± 0,81 $. Le coût projeté de l’administration de la daltéparine S.-C. était très semblable, soit 28,82 ± 0,47 $ par jour, et consistait principalement en coût d’acquisition du médicament (26,56 ± 0,47 $) avec une faible partie pour l’administration (2,26 $).

Conclusions: L’administration IV HNF dans le traitement des syndromes coronariens instables implique un certain nombre d’activités et la consommation de ressources en-deça du prix du médicament seul, et les coûts globaux quotidiens sont semblables à ceux de l’utilisation du traitement S.-C. HFPM. La décision d’utiliser une HFPM pour les syndromes coronariens instables devrait par conséquent être fondée sur une évaluation plus poussée des résultats cliniques plutôt que sur le coût d’acquisition du médicament.


Keywords


acute coronary syndromes; heparin; intravenous therapy; low molecular weight heparin; time-motion;maladies cardiovasculaires; héparine; intraveinothérapie; héparine de faible poids moléculaire; temps-mouvements

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v52i2.1779

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists