Chemical stability of diphenhydramine hydrochloride in minibags and polypropylene

Ronald F. Donnelly

Abstract


ABSTRACT

Solutions of diphenhydramine hydrochloride (12.5, 25, and 50 mg/50 mL) were prepared, in duplicate, in minibags containing dextrose 5% in water (D5W) or 0.9% sodium chloride (NS) and stored at either 22°C or 4°C, protected from light, for 91 days. Samples were taken from each minibag on days 0, 1, 3, 7, 14, 30, 59, and 91 and frozen at -72°C. Solutions of diphenhydramine hydrochloride (12.5, 25, and 50 mg/10 mL) were prepared in NS and packaged in polypropylene syringes, in triplicate, and sealed with friction caps. The syringes were stored at either 22°C or 4°C, protected from light, for 28 days. Samples were collected from each syringe on days 0, 1, 3, 7, 14, 22, and 28 and frozen at -72°C. All samples were analyzed in duplicate with a stability-indicating high-pressure liquid chromatography assay.

All chemical stability samples remained colourless and free of precipitate throughout the course of the study. The concentration of all diphenhydramine solutions was greater than 90%, of the initial concentration over the entire study period for all diluents and storage temperatures studied. Diphenhydramine hydrochloride solutions diluted to concentrations of 12.5, 25, and 50 mg/50 mL with D5W or NS were considered chemically stable for at least 91 days when stored at either 22°C or 4°C and protected from light. Solutions of diphenhydramine diluted to 12.5, 25, and 50 mg/10 mL with NS, packaged in polypropylene syringes, and sealed with friction caps were considered stable for at least 28 days when stored at either 22°C or 4°C and protected from light.

RÉSUMÉ

Des solutions de chlorhydrate de diphenhydramine (12,5, 25, et 50 mg/50 ml) ont été préparées, en deux exemplaires, dans des minisacs contenant du dextrose à 5 % dans l'eau (D5W) ou du chlorure de sodium à 0,9 % (NS), puis entreposées à des températures de 22°c ou de 4°C, à l'abri de la lumière, et ce pendant 91 jours. Des échantillons ont été prélevés de chaque minisac aux jours 0, 1, 3, 7, 14, 30, 59, et 91 et congelés à une température de -72°C. Les solutions de chlorhydrate de diphenhydramine (12,5, 25, et 50 mg/10 mL) ont été préparées dans du NS et conditionnées dans des seringues de polypropylène, en trois exemplaires, puis scellées avec des capuchons à friction. Les seringues ont été entreposées à une température de 22°C ou de 4°C, protégées de la lumière, et ce pendant 28 jours. Des échantillons ont été prélevés de chaque seringue aux jours 0, 1, 3, 7, 14, 22, et 28, puis congelées à une température de -72°C. Tous les échantillons ont été analysés en double à l'aide d'une épreuve de stabilité par chromatographie liquide à haute pression.

Tous les échantillons pour l’analyse de la stabilité chimique sont demeurés incolores et sans précipité pendant toute la durée de l'étude. La concentration de toutes les solutions de diphenhydramine était supérieure à 90 % des concentrations initiales pendant toute la durée de l'étude, et ce pour tous les diluants et à toutes les températures d'entreposage. Les solutions de chlorhydrate de diphenhydramine diluées à des concentrations de 12,5, 25, et 50 mg/50 mL avec du D5W ou du NS ont été considérées comme étant chimiquement stables pendant une période d'au moins 91 jours lorsqu'entreposées à des températures de 22°C ou de 4°c et protégées de la lumière. Les solutions de diphenhydramine diluées à 12,5, 25, et 50 mg/10 mL avec du NS, conditionnées dans des seringues de polypropylène, et scellées avec capuchons à friction ont été considérées comme stables pendant au moins 28 jours lorsqu'entreposées à des températures de 22°C ou de 4°C et protégées de la lumière.


Keywords


diphenhydramine; stability; dextrose; normal saline; high-pressure liquid chromatography; diphenhydramine; stabilité; dextrose; solution salée; chromatographie liquide à haute pression

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v52i3.1797

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists