Drug-Related Problems Identified and Resolved Using Pharmaceutical Care Versus Traditional Clinical Monitoring

Stephen Shalansky, Robert Nakagawa, Annabel Wee

Abstract


ABSTRACT

Many hospital pharmacy departments are implementing pharmaceutical care (PC); however, time limitations are making this transition difficult. Unfortunately, with the current economic climate, increased staffing is unlikely in the foreseeable future. With this in mind, we designed a study to assess the impact of PC versus traditional clinical pharmacy monitoring on the number of drug-related problems (DRPs) identified and resolved without changing staffing levels or time allocated to clinical practice. Data collection was prospectively carried out during two eight-week periods on two general medicine wards (64 beds total) staffed by 1.5 full time equivalent clinical pharmacists. The same pharmacists were involved in both arms of the trial. The two data collection periods were separated by four months during which the clinical pharmacists learned and practiced PC. The two phases were similar in terms of the number of monitoring shifts (73 vs. 73), mean hours of monitoring per shift (3.9 ± 1.3 vs. 3.9 ± 1.5), mean ward census (29.3 ± 2.5 vs. 29.8 ± 2.2), mean patient age (67.1 ± 18.1 vs. 68.4 ± 16.0), and diagnoses. There were fewer patients monitored per shift during the PC phase (8.6 ± 3.2 vs. 14.1 ± 5.8), yet there were significantly more DPRs per shift identified (6.75 ± 5.25 vs. 8.63 ± 5.69, p=0.04) and resolved (5.92 ± 4.74 vs 7.79 ± 5.29, p=0.025). There was no obvious advantage of either approach in terms of drug-related cost avoidance. In conclusion, despite caring for fewer patients using PC, more DRPs can be identified and resolved. Further study is required to assess whether implementing PC will result in improved patient outcomes.

RÉSUMÉ

De nombreux services de pharmacies d'hôpitaux passent des soins traditionnels aux soins pharmaceutiques (SP). Toutefois, les contraintes de temps rendent cette transition difficile et la situation économique actuelle ne laisse pas entrevoir d'accroissement d'effectif dans un proche avenir. C'est dans cet esprit que nous avons conçu une étude visant à évaluer l'impact des SP comparativement ci celui du monitoring pharmacothérapeutique clinique traditionnelle, sur le nombre de problèmes pharmacothérapeutiques (PP) qui ont été identifiés et résolus sans allouer plus de personnel ou de temps à la pratique clinique. Les données ont été recueillies prospectivement au cours de deux périodes de huit semaines, dans deux services de médecine générale (64 lits au total) dotés de 1,5 pharmaciens cliniciens équivalents. Les mêmes pharmaciens cliniciens ont fait l'objet des deux phases de l'étude. Les deux périodes de collecte des données étaient séparées par un intervalle de quatre mois durant lequel les pharmaciens cliniciens ont appris et prodigué les soins pharmaceutiques. Les deux phases de l'étude étaient semblables en terme de nombre de quarts de surveillance pharmacothérapeutique (73 c. 73), d'heures moyennes de monitoring pharmacothérapeutique par quart (3,9 ± 1,3 c. 3,9 ± 1,5), de recensements par service (29,3 ± 2,5 c. 29,8 ± 2,2), d'âge moyen des patients (67,1 ± 18,1 c. 68,4 ± 16,0), et de diagnostics. On a observé un nombre inférieur de patients ayant fait l'objet d'une monitoring pharmacothérapeutique par quart durant la phase des SP (8,6 ± 3,2 c. 14,1 ± 5,8); malgré ce fait, un nombre significativement plus élevé de PP par quart ont été identifiés (6, 75 ± 5,25 c. 8,63 ±5,69; p = 0,04) et résolus (5,92 ± 4,74 c. 7,79 ± 5,29; p = 0,025). Aucun avantage en terme de réduction des coûts en médicaments n'a été noté avec l'une ou l'autre approche. Bien qu'un moins grand nombre de patients puissent recevoir des soins avec la méthode des SP, un nombre supérieur de PP peuvent cependant être identifiés et résolus. D'autres études sont nécessaires évaluer si oui or non la mise en œuvre des SP se traduira par des résultats thérapeutique plus favorables pour le patient.


Keywords


clinical services; drug-related problems; patient monitoring; pharmaceutical care; pharmacotherapy monitoring; monitoring des patients; monitoring pharmacothérapeutique; problèmes pharmacothérapeutique; services cliniques; soins pharmaceutiques

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v49i6.2218

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists