Traitement d’une extravasation de phénytoïne avec la phentolamine

Annick Châteauvert, Katherine Labrecque, Daniel Morissette, Anik Rioux, Geneviève Larouche

Abstract


INTRODUCTION

L’extravasation, un épanchement de liquide intraveineux dans le tissu interstitiel, est une complication bien connue, mais peu fréquente de l’administration de médicaments par voie intraveineuse 1. Le problème est d’autant plus important lors de l’utilisation de médicaments vésicants et irritants, car ce phénomène peut mener à des dommages tissulaires allant jusqu’à la nécrose. La documentation scientifique cite une incidence entre moins de 1 % et 11 %, mais l’incidence réelle est probablement plus élevée car l’extravasation des médicaments non-vésicants n’est habituellement pas rapportée 2. Le présent rapport discute de l’évolution d’un cas d’extravasation de phénytoïne traité fortuitement avec de la phentolamine, un antagoniste a-adrénergique utilisé lors d’extravasation de vasopresseurs.




DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v59i2.226

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists