Evaluation of Equations for Carboplatin Dosage

Darryl K. Boehm, Sylvia M. Wallace

Abstract


ABSTRACT

A retrospective chart review was conducted to evaluate a set of equations which use a patient's creatinine clearance (CrCI), body surface area, pretreatment platelet count, desired platelet nadir, and prior chemotherapy to calculate an appropriate carboplatin dose, and to determine if estimates of CrCl could be used in the dosing equations.

The published equations were rearranged to predict the change of platelet count for the carboplatin dose the patient received. Correlations between observed and predicted change in platelet counts were determined.

Forty-nine patients received carboplatin (84 courses of therapy) at the Saskatoon Cancer Centre. In 36% of the 84 courses of therapy, the predicted change in platelet count (∆PCpred) was within ±25 x 109 platelets/L of the observed change (∆PCobs). Thrombocytopenia (platelets <100 x 109/L) was predicted in 16 of the 25 cases (64%) in which it occurred. ∆PCpred was highly correlated with ∆PCobs both for the first courses of carboplatin the 49 patients received (slope=0.98, r=0.80) and for all 84 courses of carboplatin (slope=1.10, r=0.79).

Estimated CrCl values and Egorin et al's equations could be useful in predicting carboplatin dosage. However, additional research should be conducted to compare the validity of the equations for sequential courses of carboplatin and for patients with and without prior cisplatin therapy.

RÉSUMÉ

Une analyse rétrospective de dossiers a été menée afin d'évaluer une série d'équations basées sur la clairance de la créatinine (ClCr), la surface corporelle, la numération plaquettaire pré-traitement, le nadir plaquettaire désiré et une chimiothérapie antérieure chez un patient donné, et  qui ont été utilisées pour calculer la dose de carboplatine appropriée et déterminer si les valeurs prédites de la ClCr pouvaient être utilisées dans les équations posologiques.

Les équations, qui ont fait l'objet d'une publication, ont été réarrangées de manière à prédire toute variation du nombre de plaquettes liée à la dose de carboplatine que le patient a reçue. On a pu ainsi établir des corrélations entre les variations observées et prédites du nombre de plaquettes.

Au Saskatoon Cancer Centre, 49 patients ont reçu au total 84 traitements au carboplatine. Dans 36 % des 84 traitements, les variations prédites du nombre de plaquettes (¥NPpréd) étaient inférieures à ± 25 x 109 plaquettes/L des variations observées (¥NPobs). Une thrombocytopénie  (nbre de plaquettes< 100 x 109/L) avait été prédite dans 16 des 25 cas (64 %) de thrombocytopénie observés. Il y avait une forte corrélation entre les ¥NPpréd et les ¥NPobs à la fois pour la première série de traitements au carboplatine administrée aux 49 patients (pente=0,98, r=0,80) et pour l'ensemble des 84 traitements au carboplatine (pente=1,10, r=0,79).

On a conclu que les valeurs prédites de la ClCr et les équations de Egorin et ses collègues pouvaient être utiles pour déterminer la dose de carboplatine adéquate. Cependant, des recherches additionnelles sont nécessaires afin de comparer la validité des équations dans les traitements séquentiels au carboplatine et chez les patients qui ont déjà reçu ou non un traitement au cisplatine.

Keywords


antineoplastic; carboplatin; creatinine; dosage; platelet; renal; antinéoplasique; carboplatine; créatinine; posologie; plaquettes; rénal

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v48i3.2273

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists