The Pharmaceutical Stability of Deferoxamine Mesylate

David M. Hayes, Raymond M. Reilly, May M.C. Lee

Abstract


ABSTRACT

Deferoxamine mesylate (DFO) is administered using a portable IV infusion pump for the treatment of iron overload secondary to transfusions of red blood cells in patients with thalassemia. Minimizing the number of IV infusion cassettes required by using high concentrations of DFO is important for patient convenience and compliance. Our objective was to determine the maximum concentration of DFO which would be stable in IV infusion cassettes. The stability of DFO was determined at concentrations ranging from 210-370 mg/mL while stored in IV infusion cassettes or sterile polystyrene test tubes at room temperature for up to 21 days. The DFO solutions were inspected visually and assayed for DFO concentration and ferric ion binding capacity by reversed-phase HPLC. Maintenance of sterility and apyrogenicity was also evaluated for DFO stored in IV infusion cassettes. DFO solutions maintained at least 89% of their theoretical concentration for 17-21 days when stored in IV infusion cassettes or polystyrene test tubes. Physical instability was evident over this time period, however, by the gradual formation of a white, amorphous precipitate. The identity of this precipitate is unknown but its physical properties are distinct from that of DFO. DFO solutions maintained their ability to chelate ferric ion/or at least eight days and were sterile and pyrogen-free up to 14 days. These results suggest that DFO solutions 210mg/mL stored at room temperature in IV infusion cassettes maintain their pharmaceutical stability for at least one week. This study further suggests that DFO solutions up to 318 mg/mL are stable for at least one week in polystyrene containers at room temperature.

RÉSUMÉ

On administre le mésylate de déféroxamine (DFO) au moyen d'une pompe à perfusion portative afin de traiter la surcharge de fer résultant de la transfusion de globules rouges aux personnes atteintes de thalassémie. Il est important de réduire le nombre de cartouches de perfusion requises au minimum en recouranr à une forte concentration de DFO si l’on veut que le patient suive les instructions et lui rendre la vie plus facile. Les auteurs ont essayé de déterminer la concentration maximale de DFO qui resterait stable dans les cartouches de perfusion. Pour cela, ils ont vérifié la stabilité du produit à une concentration variant de 210 à 370 mg/mL dans les cartouches ou des éprouvettes en polystyrène stériles à température ambiante pendant jusqu'à 21 jours. La solution de DFO a été examinée visuellement et la concentration ainsi que le pouvoir de liaison avec l'ion ferrique du médicament ont été mesurés par CLHP inverse. On a  également établi la stérilité et l’apyrogénicité du DFO gardee dans les cartouches. Le DFO dans la solution garde au moins 89% de sa concentration théorique de 17 à 21 jours dans les cartouches ou les éprouvettes de polystyrène. Passé ce laps de temps cependant, l'instabilité du produit est manifeste car on assiste à l'apparition graduelle d'un précipité blanc amporphe. Sans qu'on sache exactement de quoi est constitué le précipité, ses propriétés physiques diffèrent de celles du DFO. La solution de DFO garde son aptitude à lier l'ion ferrique au moins huit jours et reste stérile et apyrogène jusqu'à 14 jours. Ces résultats suggèrent qu'une solution de 210 mg de DFO par mL gardée à la température ambiante dans les cartouches de perfusion reste pharmaceutiquement stable au moins une semaine. Cette étude suggère aussi que les solutions contenant jusqu'à 318 mg de DFO par mL gardent leur stabilité pendant au moins une semaine dans des récipients en polystyrène, à température ambiante.


Keywords


Deferoxamine; Stability; β-Thalassemia; déféroxamine; stabilité; β-thalassémie

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v47i1.2355

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists