A Regional Pharmacokinetic Consultation Service

Mario Bédard, William McLean

Abstract


ABSTRACT

Clinical pharmacokinetics represents a way to ensure that a patient is receiving an optimal dose of a given drug for a specific indication. Pharmacokinetic consultation services have been implemented in many teaching hospitals and tertiary care facilities in the past. This project evaluated the feasibility of expanding the process to several community hospitals with one coordinator. Twenty-seven hospitals, members of the Ottawa Valley Regional Drug Information Service, were approached.

Fifty-two pharmacists from 21 sites agreed to participate. Four modules were taught: basic principles, theophylline, aminoglycosides, and digoxin. Regular follow-up meetings were arranged so pharmacists from different hospitals could share their administrative and patient-specific problems and solutions.

After two years, 16 departments have implemented a clinical pharmacokinetic service and monitor 82% of targeted drug levels. The pharmacists trained in clinical pharmacokinetics through the project recommended changes in the regimen in 45% of all their consultations. Eight-one percent of these were accepted and implemented by physicians. These results indicate that pharmacists from small community hospitals can be trained by one individual to provide clinical pharmacokinetic services with minimal supervision. It also shows that these hospitals have a need for such services.

RÉSUMÉ

La pharmacocinétique clinique représente un moyen de vérifier qu'un patient reçoit la dose optimale d'un médicament donné pour une indication spécifique. Par le passé, des services de pharmacocinétique ont été créés dans de nombreux hôpitaux universitaires et établissements de soins tertiaires. Le projet suivant avait pour but d'évaluer la faisabilité d'étendre cette méthode à plusieurs hôpitaux communautaires, avec un seul coordonnateur. En tout, 27 hôpitaux membres du Service régional d'information pharmacothérapeutique de l'Outaouais ont été sollicités.

Cinquante-deux pharmaciens de 21 centres ont consenti à y participer. Quatre modules ont fait l’objet de la formation, soit principes fondamentaux; théophylline; aminosides et digoxine. Des rencontres de suivi ont été planifiées de façon à ce que les pharmaciens des différents hôpitaux puissent partager leurs problèmes administratifs et ceux liés aux patients et les solutions à chacun.

Après deux années, 16 départements de pharmacie ont mis sur pied un service de pharmacocinétique clinique et ont fait le contrôle de 82 % des concentrations des médicaments ciblés. Les pharmaciens formés à la pharmacocinétique clinique au cours de ce projet ont recommandé des changements posologiques dans 45 % des cas de consultations. Dans 81 % de ces cas, les recommandations ont été acceptées et prescrites par le médecin. Ces résultats indiquent que les pharmaciens des petits hôpitaux communautaires peuvent être formés par une seule personne pour leur fournir des services de pharmacocinétique clinique, avec un minimum d'encadrement. Ils montrent également que de ces établissements de santé ont besoin de ces services.


Keywords


clinical pharmacokinetics; regional services; pharmacocinétique clinique; services régionaux

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v47i6.2444

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists