Comparative Study on the Effectiveness of Intravenous or Subcutaneous Morphine

D. Lepage-Savary, E. Poulin, G. Labrecque, H. Belley, J. Laliberté, M. Brie, P. Leclerc, L. Nadeau, M. Pouliot

Abstract


ABSTRACT

In this double-blind study, the effects of morphine administered for 72 hours either by continuous intravenous (IV) infusion or subcutaneous (SC) injections were compared in 55 patients undergoing abdominal or thoracic surgery. Twenty-six patients received a continuous IV infusion of morphine and a SC injection of sodium chloride 0.9% whereas SC injections of morphine every four hours and sodium chloride 0.9% was infused IV to 29 other patients. Total Pain (TOTAL) Score, Pain Index (Pl), Pain Intensity Difference (PID) and the Sum of Pain Intensity Differences (SPID) values were calculated from the pain scores determined with a Visual Analog Scale (VAS) immediately before and one hour after each SC injection. Respiratory rate, sedation index and serum morphine levels were also determined. Respiratory depression was reported in three of the 29 patients in the SC infection group in comparison to none in the IV infusion group. Sedation scores were slightly but not significantly higher in the SC group while continuous IV infusion was associated with slight development of tolerance to the analgesic effect of morphine. The data suggest that severe postoperative pain is well controlled by both modes of administration. However, side effects appeared slightly but not significantly higher when morphine was administered SC.

RÉSUMÉ

Dans cette étude à double insu, on a comparé les effets de morphine administrée pendant 72 heures soit par infusion intraveineuse (IV) continue soit par des injections sous-cutanées (SC) chez 55 patients subissant une chirurgie abdominale ou thoracique. Vingt-six patients ont reçu une infusion IV continue de morphine et une injection SC de chlorure de sodium à O. 9% tandis que chez les autres 29 patients on a administré les injections SC de morphine toutes les quatre heures et une infusion IV de chlorure de sodium à 0.9%. L'indice de douleur totale

(TOTAL), l'indice des Douleurs (ID), la Différence d'Intensité des Douleurs (DID) et le Total de la Différence d'intensité des Douleurs (TDID) ont été calculés d'après les échelles des douleurs déterminées avec une échelle analogique visuelle (EAV) juste avant et aussitôt une heure après chaque injection SC. Le taux respiratoire, l'indice de sédation et les taux sériques de la morphine ont aussi été déterminés. La dépression respiratoire a été signalée chez trois des 29 patients du groupe recevant des injections SC comparativement à aucun dans le groupe d'infusion IV. Les échelles de sédation étaient légèrement mais non significativement élevées dans le groupe SC tandis que l'infusion IV a été associée avec un léger développement de tolérance envers l'effet analgésique de morphine. Les données indiquent que la douleur postopératoire sévère est bien contrôlée par les deux méthodes d'administration. Cependant, les effets secondaires qui sont apparus légèrement élevés au moment de l'administration de morphine SC étaient non significatifs.

Keywords


analgesia; morphine; pain; intravenous; subcutaneous; surgery; pharmacokinetics; analgésique; morphine; douleur; chirurgie; pharmacocinétique; intraveineux; sous-cutané

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v44i2.2689

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists