Antimicrobial Use at Acute Care Hospitals in Nova Scotia: A Point Prevalence Survey

Emily Black, Heather Neville, Mia Losier, Megan Harrison, Kim Abbass, Kathy Slayter, Lynn Johnston, Ingrid Sketris

Abstract


ABSTRACT

Background: Point prevalence surveys are used to monitor antimicrobial use and identify targets for improvement through antimicrobial stewardship activities. Few studies have evaluated antimicrobial use in Nova Scotia acute care institutions.

Objectives: To determine the prevalence and characteristics of antimicrobial use in Nova Scotia hospitals.

Methods: A point prevalence survey was conducted between June and November 2015 for patients admitted to hospitals with at least 30 acute care beds. On each survey day, charts were reviewed to identify patients receiving antimicrobial agents on that day. Data were gathered on the type of antimicrobial agent prescribed, route of administration, intended duration of use, and indication. Adherence to regional and local treatment guidelines was assessed. Results were summarized descriptively. Findings were compared using the Fisher exact test or the Cochran–Armitage trend test.

Results: Twelve of the 13 eligible hospitals participated, and a total of 1499 patient charts were examined. The overall prevalence of antimicrobial use was 30.6% (458/1499). The prevalence of antimicrobial use differed
significantly according to area of specialty, with the highest prevalence occurring in intensive care wards (47.2%, 50/106) and surgical wards (43.4%, 179/412), as compared with medical wards (27.9%, 192/687) and “other” specialty wards (11.1%, 32/289) (p < 0.001). Among the 520 indications for antimicrobial use, the most common was respiratory tract infection (81 or 15.6%). In total, 660 antimicrobial agents were prescribed to the 458 patients; a third of these patients (152 or 33.2%) received more than 1 antimicrobial agent. The class of antimicrobials most frequently prescribed was “other beta-lactam antimicrobials” (31.2%, 206/660). The majority of antimicrobials (62.0%, 409/660) were prescribed for administration via the parenteral route. Adherence to regional treatment guidelines was 29.9% (26 of 87 indications analyzed). Documentation of indication was lacking for 104 (20.0%) of the 520 indications, and documentation of the intended duration of antimicrobial use was lacking for 326 (62.7%) of the 520 indications.

Conclusions: Antimicrobial agents were prescribed for about one-third of acute care patients in Nova Scotia. Specific targets for improvement in antimicrobial use include decreases in prescribing of broad-spectrum and parenteral antimicrobials, better adherence to guidelines, and improved documentation. In developing initiatives, antimicrobial stewardship programs in Nova Scotia should focus on identified targets for improvement.

RÉSUMÉ

Contexte: Les enquêtes de prévalence ponctuelle sont employées pour surveiller l’utilisation des antimicrobiens et cibler des points à améliorer grâce aux activités de gestion responsable des antimicrobiens. Peu d’études se sont penchées sur l’utilisation des antimicrobiens dans les établissements de soins de courte durée en Nouvelle-Écosse.

Objectifs : Déterminer quelle est la prévalence de l’utilisation des anti -microbiens dans les hôpitaux de la Nouvelle-Écosse et offrir un portrait de cette utilisation.

Méthodes : Une enquête de prévalence ponctuelle a été menée entre juin et novembre 2015 pour les patients admis aux hôpitaux dotés d’au moins 30 lits de soins de courte durée. À chaque jour d’enquête, des dossiers médicaux ont été examinés afin de repérer les patients ayant reçu des agents antimicrobiens cette journée-là. On a recueilli des données sur le type d’agent antimicrobien prescrit, la voie d’administration, la durée attendue d’utilisation et l’indication. Le respect des lignes directrices thérapeutiques régionales et locales a aussi été évalué. Les résultats ont été résumés de façon descriptive. Les comparaisons ont été vérifiées à l’aide du test exact de Fisher ou du test de tendance de Cochran-Armitage.

Résultats : Douze des 13 hôpitaux admissibles ont été inclus et un total de 1 499 dossiers médicaux de patients ont été examinés. Le taux de prévalence globale d’utilisation d’antimicrobiens était de 30,6 % (458/1499).
La prévalence d’utilisation d’antimicrobiens variait significativement selon les unités de soins : en tête de liste, les unités de soins intensifs (47,2 %, 50/106) et les unités de chirurgie (43,4 %, 179/412) comparativement aux unités de médecine (27,9 %, 192/687) et aux « autres » unités de soins (11,1 %, 32/289) (p < 0.001). Parmi les 520 indications pour l’utilisation des antimicrobiens, la plus fréquente était l’infection des voies respiratoires (81 ou 15,6 %). Au total, 660 agents antimicrobiens ont été prescrits aux 458 patients et le tiers de ces patients (152 ou 33,2 %) ont reçu plus d’un agent antimicrobien. La classe d’antimicrobien la plus souvent prescrite était les « autres bêtalactamines » (31,2 %, 206/660). La voie parentérale était prescrite pour l’administration de la majorité desantimicrobiens (62,0%, 409/660). Le respect des lignes directrices régionales de traitement était de 29,9 % (26 des 87 indications analysées). Parmi les 520 indications, 104 (20,0 %) n’étaient pas mentionnées au dossier et 326 (62,7 %) étaient dépourvues de mention de la durée du traitement antimicrobien au dossier.

Conclusions : Des agents antimicrobiens ont été prescrits à environ un tiers des patients recevant des soins de courte durée en Nouvelle-Écosse. L’amélioration de l’utilisation des antimicrobiens devrait cibler précisément les réductions de la prescription d’antibiotiques à large spectre et du recours à la voie parentérale, un plus grand respect des lignes directrices et une meilleure consignation. Les programmes de gestion responsable des antimicrobiens en Nouvelle-Écosse devraient être axés sur des objectifs d’amélioration définis afin de mettre au point des stratégies.


Keywords


antimicrobial utilization; antimicrobial stewardship; anti - microbial agent; antibiotic;utilisation des antimicrobiens; gestion responsable des anti - microbiens; agent antimicrobien; antibiotiquee

Full Text:

PDF HTML


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v71i4.2825

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists