Effectiveness of IV Ethanol Therapy Combined with Hemodialysis in the Treatment of Methanol and Ethylene Glycol Poisoning

Danica Lister, Michael Tierney, Garth Dickinson

Abstract


ABSTRACT

Background: The management of methanol and ethylene glycol poisoning includes inhibition of alcohol dehydrogenase by IV ethanol therapy or fomepizole. There is a lack of contemporary information on IV administration of ethanol in this setting.

Objective: To evaluate the effectiveness of IV ethanol therapy in combination with hemodialysis for the treatment of methanol and ethylene glycol poisoning.

Methods: The medical records of patients with methanol or ethylene glycol poisoning who had been treated with at least 6 h of IV ethanol therapy were reviewed. Patients were included in the study if initial serum methanol or ethylene glycol concentration was at least 6.2 or 3.2 mmol/L, respectively, or if the laboratory findings were consistent with poisoning. Outcomes included in-hospital death, incidence of visual disturbances secondary to methanol poisoning, incidence of renal dysfunction secondary to ethylene glycol poisoning, incidence of hypoglycemia secondary to IV ethanol therapy, and success in achieving target ethanol concentration of greater than 22 mmol/L.

Results: Twenty-seven patients met the eligibility criteria, 25 of whom survived. Twenty-six of the 27 patients underwent concurrent hemodialysis. Renal dysfunction occurred in 2 of 11 patients with ethylene glycol poisoning, and 1 of these patients required long-term dialysis. No visual disturbances secondary to methanol poisoning were documented, and there were no episodes of hypoglycemia in any patient during infusion of ethanol. In 56% of all serum samples obtained during ethanol treatment, the ethanol concentrations were above the threshold of 22 mmol/L.

Conclusion: IV administration of ethanol, combined with hemodialysis, appears to be effective and safe for the management of patients with methanol and ethylene glycol poisoning. 

RÉSUMÉ

Historique : Le traitement de l’intoxication par le méthanol et l’éthylène glycol comprend le blocage de l’alcool déshydrogénase par l’éthanol IV ou le fomépizole. On manque cependant d’information actualisée sur l’administration IV de l’éthanol dans ce contexte.

Objectif : Évaluer l’efficacité de l’administration IV de l’éthanol jumelée à l’hémodialyse dans le traitement de l’intoxication par le méthanol et l’éthylène glycol.

Méthodes : Les dossiers médicaux des patients intoxiqués par le méthanol ou l’éthylène glycol qui ont reçu un traitement IV à l’éthanol pendant au moins six heures ont été examinés. Les patients ont été retenus si leur concentration plasmatique initiale de méthanol ou d’éthylène glycol était d’au moins 6,2 ou 3,2 mmol/L, respectivement, ou si les valeurs de laboratoire indiquaient une intoxication. Les critères d’évaluation étaient les suivants : décès à l’hôpital, trouble visuel secondaire à l’intoxication par le méthanol, dysfonctionnement rénal secondaire à l’intoxication par l’éthylène glycol, hypoglycémie secondaire à l’administration IV d’éthanol et obtention d’une concentration plasmatique d’éthanol supérieure à 22 mmol/L.

Résultats : En tout, 27 patients ont satisfait aux critères d’admissibilité et 25 d’entre eux ont survécu. Des 27 patients, 26 ont été mis sous hémodialyse concomitante. Deux des 11 patients intoxiqués par l’éthylène glycol ont présenté un dysfonctionnement rénal et un de ces patients a nécessité une dialyse prolongée. Aucun trouble visuel secondaire à l’intoxication par le méthanol n’a été rapporté et aucun épisode d’hypoglycémie n’a été observé chez tous les patients pendant la perfusion d’éthanol. Les concentrations d’éthanol de 56 % de tous les échantillons sériques obtenus durant le traitement étaient supérieures au seuil de 22 mmol/L.

Conclusion : L’administration IV d’éthanol jumelée à l’hémodialyse semble être sûre et efficace dans le traitement des patients intoxiqués par le méthanol et l’éthylène glycol.


Keywords


methanol; ethylene glycol; poisoning; ethanol; méthanol; éthylène glycol; intoxication; éthanol

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v58i3.305

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists