Comparison of the Completeness of Prescription Medication Histories for Hospitalized Geriatric Patients Documented by Different Health Care Professionals

Andre Lo, Stephen Shalansky, Janice Menezes

Abstract


ABSTRACT

Objective: The primary objective of this study was to evaluate the completeness of medication-history information for hospitalized geriatric patients documented by various health care professionals. A secondary objective was to assess the utility of the computerized prescription database PharmaNet for identifying medications taken before admission to hospital and drug-related problems related to these medications.

Methods: A retrospective review of 55 charts from patients over age 65 years admitted to hospital between November 1999 and February 2000 who had taken at least one prescription medication before admission to hospital.

Results: Pharmacists tended to identify a higher proportion of medications taken before admission than other professionals (76% ± 25% versus 70% ± 29%, p = 0.25). Pharmacists’ use of PharmaNet did not seem to affect the proportion of identified medications taken before admission (76% ± 21% versus 77% ± 30%, p = 0.94); however, patients for whom PharmaNet was used had taken more medications before admission (7.0 ± 2.8 versus 5.4 ± 2.8, p = 0.10). More drug-related problems per patient were documented when PharmaNet was used (1.5 ± 1.3) than when PharmaNet was not used (0.6 ± 0.9) (p = 0.02), whereas the mean severity index of drug-related problems was similar (1.4 ± 0.6 versus 1.2 ± 0.4). The most common category of drug-related problems documented with PharmaNet use was an untreated indication.

Conclusions: Pharmacists may document the most comprehensive medication-history information for geriatric patients, but the use of PharmaNet did not seem to significantly enhance the completeness of the information obtained. More drug-related problems were documented when PharmaNet was reviewed, but it was unclear whether this was attributable to the use of PharmaNet. Although prescription databases are a convenient source of medication-history information, pharmacists may also need to talk to patients directly to obtain complete data. A prospective, randomized study using a definitive assessment of medications taken before admission as a comparator is required before firm conclusions can be drawn.

RÉSUMÉ

Objectif : Le principal objectif de cette étude était d’évaluer l’exhaustivité de la documentation, par les divers professionnels de la santé, de l’histoire médicamenteuse des patients âgés hospitalisés. L’objectif secondaire était d’évaluer l’utilité de la base de données informatique sur les ordonnances, PharmaNet, pour dépister les médicaments que prenaient ces patients avant leur hospitalisation ainsi que les problèmes pharmacothérapeutiques liés à ces médicaments.

Méthodes : Une analyse rétrospective de 55 dossiers de patients âgés de plus de 65 ans, qui avaient été admis à l’hôpital entre novembre 1999 et février 2000, et qui avaient pris au moins un médicament d’ordonnance avant leur hospitalisation a été menée.

Résultats : Les pharmaciens avaient tendance à identifier un plus grand nombre de médicaments pris avant l’admission, que les autres professionnels de la santé (76 % ± 25 % vs 70 % ± 29 %, p = 0,25). L’utilisation de PharmaNet par les pharmaciens n’a cependant pas semblé avoir d’effet sur la proportion des médicaments pré-admission identifiés (76 % ± 21 % vs 77 % ± 30 %, p = 0,94). En revanche, les patients pour lesquels les pharmaciens ont eu recours à PharmaNet prenaient un plus grand nombre de médicaments avant leur admission (7,0 ± 2,8 vs 5,4 ± 2,8, p = 0,10). Par ailleurs, le nombre de problèmes reliés à la pharmacothérapie documentés lorsque PharmaNet était utilisé était de 1,5 ± 1,3 par patient, comparativement à 0,6 ± 0,9 lorsque PharmaNet n’était pas utilisé (p = 0,02), alors que l’indice de gravité moyen de ces problèmes était semblable (1,4 ± 0,6 vs 1,2 ± 0,4) dans un cas comme dans l’autre. La catégorie de problèmes reliés à la pharmacothérapie la plus fréquemment documentée avec l’utilisation de PharmaNet était l’absence de traitement pour une indication valide.

Conclusions : Les pharmaciens documentent peut-être de façon plus exhaustive l’histoire médicamenteuse des patients âgés, mais l’utilisation de PharmaNet n’a pas semblé accroître significativement l’exhaustivité de l’information obtenue. Toutefois, le recours à PharmaNet a permis de documenter un plus grand nombre de problèmes reliés à la pharmacothérapie, bien qu’on ne puisse dire clairement si cela était attribuable à son utilisation. Malgré que les bases de données sur les ordonnances constituent une source pratique d’information sur l’histoire médicamenteuse, les pharmaciens pourraient devoir s’adresser aux patients directement afin d’obtenir des renseignements complets. Une étude prospective et randomisée, faisant appel à une évaluation définitive des médicaments pris avant l’admission des patients à titre de groupe témoin, est nécessaire avant de pouvoir tirer des conclusions certaines.


Keywords


medication history; geriatrics; completeness; drug-related problems; prescription database; histoire médicamenteuse; gériatrie; exhaustivité; problèmes reliés à la pharmacothérapie; base de données sur les ordonnances

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v57i1.348

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists