Physical Compatibility of Pantoprazole with Selected Medications during Simulated Y-Site Administration

Scott E. Walker, Chris Fan-Lun, Andrew Wyllie, John Iazzetta, Shirley Law

Abstract


ABSTRACT

Rationale: Patients receiving IV pantoprazole often require concomitant IV drugs and solutions. A review of the product monograph, a search of the MEDLINE, International Pharmaceutical Abstracts, and EMBASE bibliographic databases, and communication with the manufacturer revealed no information about compatibility between pantoprazole and other medications during Y-site administration of drugs.

Objective: To complete a visual compatibility study of IV pantoprazole with 17 other IV medications, as well as with a mixture of 3.3% dextrose and 0.3% sodium chloride for injection, during simulated Y-site injection.

Methods: Seventeen drugs, each at 3 different concentrations (prepared in 5% dextrose in water [D5W] for injection), as well as a mixture of 3.3% dextrose and 0.3% sodium chloride for injection, were selected for physical compatibility testing with 3 concentrations (0.16 mg/mL, 0.40 mg/mL, and 0.80 mg/mL) of pantoprazole in 0.9% sodium chloride for injection (NS). The 17 drugs were ampicillin, cefazolin, ceftriaxone, dimenhydrinate, dobutamine, dopamine, epinephrine, esmolol, furosemide, insulin, midazolam, morphine, nitroglycerin, norepinephrine, octreotide, potassium chloride, and vasopressin. To simulate Y-site administration, equal volumes of pantoprazole (at each of the 3 concentrations) and each secondary drug (at each of the 3 concentrations) were mixed in a test tube. Solutions were inspected for colour change, clarity, visible precipitate, and evolution of gas immediately after mixing and at 15 min and 1, 4, and 12 h. The pH of each test drug was measured before it was mixed with pantoprazole. For combinations found to be physically incompatible, a range of concentrations was prepared to evaluate the extent of the incompatibility.

Results: Pantoprazole solutions were physically compatible with 12 of the 17 drugs tested and with the mixture of 3.3% dextrose and 0.3% sodium chloride for injection for up to 12 h at 23°C during simulated Y-site administration. Precipitation occurred with mixtures containing pantoprazole and dobutamine or norepinephrine. A colour change and a precipitate were observed when pantoprazole was mixed with esmolol, midazolam, or octreotide. In general, mixtures of pantoprazole with dobutamine, esmolol, or midazolam were physically incompatible over clinically useful concentration ranges. Octreotide and pantoprazole were physically compatible when the octreotide concentration was less than 1.5 μg/mL. Norepinephrine was physically compatible with all pantoprazole concentrations when the norepinephrine concentration was less than 13 μg/mL.

Conclusions: Admixtures prepared in the clinical setting are subject to greater error than in the laboratory, and it is therefore recommended that practitioners avoid Y-site administration of pantoprazole with dobutamine, esmolol, midazolam, octreotide (at concentrations near or greater than 1.5 μg/mL), or norepinephrine (at concentrations near or greater than 13 μg/mL).

RÉSUMÉ

Historique : Les patients qui reçoivent du pantoprazole par voie intraveineuse (IV) nécessitent également souvent l’administration concomitante d’autres médicaments et solutions par voie IV. L’étude de la monographie du pantoprazole, une recherche dans les bases de données bibliographiques MEDLINE, International Pharmaceutical Abstracts et EMBASE, et des échanges avec le fabricant n’ont permis d’obtenir aucune information sur la compatibilité entre le pantoprazole et d’autres médicaments pour une administration dans un raccord en Y.

Objectif : Mener une étude de compatibilité visuelle entre le pantoprazole IV et 17 autres médicaments IV, ainsi qu’avec une mixture de solutions injectables de dextrose à 3,3 % et de chlorure de sodium à 0,3 %, au cours d’une administration simulée dans un raccord en Y.

Méthodes : On a choisi 17 médicaments, chacun préparé selon trois concentrations dans une solution injectable de dextrose à 5 % dans l’eau (D5W), ainsi qu’une mixture de solutions injectables de dextrose à 3,3 % et de chlorure de sodium à 0,3%, à des fins de tests de compatibilité avec trois concentrations de pantoprazole préparées dans une solution injectable de chlorure de sodium à 0,9 % (NS) — 0,16 mg/mL, 0,4 mg/mL et 0,8 mg/mL. Les 17 médicaments étaient les suivants : ampicilline, céfazoline, ceftriaxone, dimenhydrinate, dobutamine, dopamine, épinéphrine, esmolol, furosémide, insuline, midazolam, morphine, nitroglycérine, norépinéphrine, octréotide, chlorure de potassium et vasopressine. Pour simuler l’administration dans un raccord en Y, on a mélangé en volumes égaux dans des éprouvettes le pantoprazole (à chacune des trois concentrations) et, de façon unitaire, chacun des autres médicaments (également à chacune des trois concentrations). Les solutions ont été inspectées pour un changement de couleur, la limpidité, la présence d’un précipité et l’émission de gaz immédiatement après leur préparation, puis après 15 min, 1, 4 et 12 heures. Le pH de chacune des solutions a été mesuré avant leur préparation. Pour les mélanges qui étaient physiquement incompatibles, on a préparé une série de concentrations afin d’en évaluer le degré d’incompatibilité.

Résultats : Les solutions de pantoprazole étaient physiquement compatibles avec 12 des 17 médicaments testés et avec la mixture de solutions injectables de dextrose à 3,3 % et de chlorure de sodium à 0,3 %, jusqu’à 12 heures à 23 °C au cours d’une administration simulée dans un raccord en Y. La formation d’un précipité est survenue avec les mélanges de pantoprazole et de norépinéphrine ou de dobutamine. On a observé un changement de couleur et la formation d’un précipité lorsque le pantoprazole était mélangé à l’esmolol, au midazolam ou à l’octréotide. Règle générale, les mélanges de pantoprazole et de dobutamine, d’esmolol ou de midazolam étaient physiquement incompatibles dans un éventail de concentrations cliniquement utiles. L’octréotide et le pantoprazole étaient physiquement compatibles lorsque la concentration d’octréotide était inférieure à 1,5 μg/mL. La norépinéphrine s’est révélée physiquement compatible avec toutes les concentrations de pantoprazole, lorsque ses propres concentrations étaient inférieures à 13 μg/mL.

Conclusions : Les mélanges préparés en milieu clinique sont sujets à une plus grande marge d’erreur que ceux préparés en laboratoire, et c’est pourquoi on recommande aux praticiens d’éviter l’administration de pantoprazole dans un raccord en Y avec la dobutamine, l’esmolol, le midazolam, l’octréotide (à des concentrations près de ou supérieures à 1,5 (g/mL), ou la norépinéphrine (à des concentrations près de ou supérieures à 13 μg/mL).


Keywords


pantoprazole; Y-site; compatibility; dobutamine; esmolol; midazolam; octreotide; norepinephrine; pantoprazole; raccord en Y; compatibilité; dobutamine; esmolol; midazolam; octréotide; norépinéphrine

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v57i2.358

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists