Use of Dietary Supplements by Patients Taking Digoxin

Lillian S. L. Ting, Stephen J. Shalansky, Erin Neall, Mary H.H. Ensom

Abstract


ABSTRACT

Background: The use of dietary supplements is common, and interactions with digoxin have been proposed. However, little is known about usage patterns of these supplements among patients taking digoxin.

Objectives: To determine the prevalence of use of dietary supplements and over-the-counter (OTC) medications among patients taking digoxin, and to correlate the occurrence of symptoms related to digoxin toxicity with supplement use.

Methods: One hundred and seventy-two adult patients who had been receiving digoxin therapy for at least 3 months were recruited. An open-label, cross-sectional, interviewer-administered survey was conducted to assess demographic characteristics, health status, details of digoxin therapy, and use of prescription and nonprescription medications. The use of supplements and interacting prescription medications was compared between participants reporting symptoms of digoxin toxicity and those who did not report such symptoms.

Results: Most of the patients (122 or 70.9%) were men; the mean age ± standard deviation was 65.2 ± 12.0 years, and patients had been taking digoxin for a mean of 5.9 years at 174.8 ± 77.9 μg/day. Thirty-seven (21.5%) of the patients were using herbal supplements, and 153 (89.0%) were taking OTC medications or nonherbal supplements. Four (2.3%) patients were taking herbal supplements that might interact with digoxin, and 50 (29.1%) took OTC drugs or nonherbal supplements with potential interactions. Between patients who reported symptoms of digoxin toxicity and those who did not reports such symptoms, there was no difference in the use of OTC medications or nonherbal supplements, herbal supplements, or prescription medications (except for diltiazem).

Conclusions: In this study, few of the patients were taking herbal supplements that could interact with digoxin, and no clinically significant herb–digoxin interactions were observed.

RÉSUMÉ

Historique : L’emploi des suppléments diététiques est fréquent, et on croit qu’il pourrait y avoir interaction entre ceux-ci et la digoxine. On sait peu de choses des habitudes d’emploi de ces suppléments chez les patients qui prennent de la digoxine.

Objectifs : Déterminer la prévalence de l’utilisation de suppléments diététiques et de médicaments en vente libre (MVL) chez les patients qui prennent de la digoxine, et établir un lien entre l’emploi de suppléments diététiques et la survenue de symptômes liés à la toxicité digitalique.

Méthodes : On a recruté 172 patients adultes qui suivaient un traitement par la digoxine depuis au moins trois mois. Une enquête ouverte transversale a été menée au moyen d’une entrevue-sondage pour évaluer les caractéristiques démographiques, l’état de santé, les détails du traitement par la digoxine ainsi que l’emploi de médicaments en vente libre et de médicaments d’ordonnance. On a comparé l’emploi de suppléments diététiques et les interactions avec les médicaments d’ordonnance entre les patients qui avaient signalé des symptômes de toxicité digitalique et ceux qui n’en avaient pas signalé.

Résultats : La plupart des patients (122 ou 70,9 %) étaient des hommes; l’âge moyen ± l’écart-type des patients était de 65,2 ± 12,0 ans, et ils suivaient un traitement par la digoxine depuis en moyenne 5,9 ans, à raison de 174,8 ± 77,9 μg/jour. De ces patients, 37 (21,5 %) utilisaient des suppléments à base de plantes médicinales, et 153 (89,0 %) prenaient des MVL ou des suppléments autres qu’à base de plantes médicinales. Quatre (2,3 %) patients prenaient des suppléments à base de plantes médicinales qui avaient un potentiel d’interaction avec la digoxine, et 50 (29,1 %) prenaient des MVL ou des suppléments autres qu’à base de plantes médicinales qui avaient un potentiel d’interaction avec la digoxine. On n’a observé aucune différence pour ce qui est de l’emploi de MVL ou de suppléments autres qu’à base de plantes médicinales, de suppléments à base de plantes médicinales ou de médicaments d’ordonnance (à l’exception du diltiazem) entre les patients qui ont signalé des symptômes de toxicité digitalique et ceux qui n’ont pas signalé de tels symptômes.

Conclusions : Cette étude a révélé que seul un petit nombre de patients prenaient des suppléments à base de plantes médicinales qui avaient un potentiel d’interaction avec la digoxine, et aucune interaction plantes médicinales-digoxine cliniquement significative n’a été observée.


Keywords


digoxin; dietary supplements; over-the-counter medications; herb–drug interactions; survey; digoxine; suppléments diététiques; médicaments en vente libre; interactions plantes médicinales–médicaments; enquête

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v61i1.8

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists