Development of a Simplified Protocol for Administration of 20% Magnesium Sulphate for Prophylaxis and Treatment of Eclampsia

Lynne Palmer, Brandi D Newby

Abstract


ABSTRACT

Background: Magnesium sulphate is a high-risk medication that is used extensively for prophylaxis and treatment of eclampsia. To accommodate recommendations related to fluid restrictions and patient safety, a protocol was developed for the administration of 20% magnesium sulphate.

Objectives: To determine whether administration of 20% magnesium sulphate increased the risk of phlebitis relative to 2% to 8% magnesium sulphate solutions, to determine if the institution’s protocol for administration of 20% magnesium sulphate reduced errors during administration, and to identify strategies to further reduce potential errors.

Methods: A retrospective chart audit was undertaken for patients who had received magnesium sulphate for prophylaxis of eclampsia from December 2004 to December 2007. A failure mode and effect analysis was used to identify additional safety strategies.

Results: A total of 47 patients received magnesium sulphate according to the old administration protocol (2% to 8% solution) and 29 according to the new protocol (20% solution). No evidence of phlebitis was documented for any of these 76 patients. A few errors occurred with changes in rates or concentrations and because of failure to reset the pump after the loading dose, but there was no documented harm to any of the patients. Strategies to further reduce errors in the administration of magnesium sulphate included development of preprinted orders, use of 20% magnesium sulphate for all infusion rates, changes to pump settings to enable use of fractional infusion rates, preparation of magnesium sulphate in mini-bags in the pharmacy, double-check of pump settings by nurses, anesthesiology consult, and distribution of protocols to all areas in the hospital (to limit errors associated with patient transfers).

Conclusions: There was no documented phlebitis, and fewer errors occurred when 20% magnesium sulphate was used. Several additional strategies were identified to reduce errors in the administration of this high-risk medication.

RÉSUMÉ

Contexte : Le sulfate de magnésium est un médicament à haut risque qui est utilisé à grande échelle dans le traitement prophylactique et curatif de l’éclampsie. Pour incorporer des recommandations ayant trait aux restrictions liquidiennes et à la sécurité des patientes, un protocole a été élaboré pour l’administration du sulfate de magnésium à 20%.

Objectifs : Déterminer si l’administration d’une solution de sulfate de magnésium à 20% augmentait le risque de phlébite par rapport à des solutions de sulfate de magnésium entre 2% et 8% et si le protocole d’administration de sulfate de magnésium à 20% de l’établissement réduisait les erreurs d’administration, et définir des stratégies visant à réduire davantage les erreurs potentielles.

Méthodes : Une analyse rétrospective des dossiers médicaux des patientes qui avaient reçu du sulfate de magnésium comme traitement prophylactique de l’éclampsie entre décembre 2004 et décembre 2007 a été réalisée. Une analyse des modes de défaillance et de leurs effets a servi à déterminer des stratégies de sécurité supplémentaires.

Résultats : Un total de 47 patientes ont reçu du sulfate de magnésium selon l’ancien protocole d’administration (solution de 2% à 8%) et 29 conformément au nouveau protocole (solution à 20%). Aucun cas de phlébite n’a été documenté chez aucune des 76 patientes. Quelques erreurs sont survenues lors de modifications de débit ou de concentrations ou étaient attribuables à la non-réinitialisation de la pompe après l’administration de la dose de charge, mais les patientes n’ont subi aucun tort. Les stratégies visant à réduire davantage les erreurs d’administration du sulfate de magnésium incluaient le développement d’ordonnances préimprimées, l’utilisation de sulfate de magnésium à 20% pour tous les débits de perfusion, la modification des réglages de la pompe pour permettre l’utilisation des débits de perfusion fractionnaires, la préparation de minisacs de sulfate de magnésium en pharmacie, la vérification en double du réglage de la pompe par le personnel infirmier, la consultation d’un anesthésiologiste et la distribution de protocoles à tous les secteurs de l’hôpital (pour limiter les erreurs associées au transfert des patientes).

Conclusions : Aucun cas de phlébite n’a été documenté et moins d’erreurs sont survenues avec le sulfate de magnésium à 20%. Plusieurs autres stratégies ont été définies pour réduire les erreurs d’administration de ce médicament à haut risque.


Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.4212/cjhp.v62i6.847

ISSN 1920-2903 (Online)
Copyright © 2019 Canadian Society of Hospital Pharmacists